JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • angestellte teaser schmal

Newsroom

S'informer.

Comprendre les enjeux.

Nous travaillons de moins en moins

Mardi, 01. Févr. 2022
Selon l'Office fédéral de la statistique, nous passons près de 14 jours de moins au travail qu'il y a dix ans. C’est une bonne nouvelle pour notre équilibre entre vie professionnelle et vie privée ! Utilisons ce temps à bon escient.

 

1495 heures. C'est le temps moyen qu'une personne active a travaillé en Suisse en 2020. Cela représente 7,2% ou 13,8 jours de moins qu'en 2010. La baisse a été plus forte chez les hommes et les Suisses* que chez les femmes et les ressortissants étrangers.

 

La baisse du temps de travail est principalement due à l'augmentation du temps partiel, à l'augmentation du nombre de jours de vacances et à la diminution des heures supplémentaires. L'évolution du temps de travail en Suisse est pratiquement identique à celle de l'UE, où la baisse moyenne est de 7,3%. Il existe toutefois de grandes différences entre les pays. Si le temps de travail n'a diminué que de 6,6% en Allemagne, il a presque doublé en Italie avec 12,3%.

 

Effet Covid
Si l'on compare l'évolution de 2010 à 2019 avec celle de l'année Covid 2020, on constate un fort effet Covid. En effet, le temps de travail a nettement diminué de 3,4% entre 2019 et 2020. La raison principale en est un nombre croissant d'absences dues au chômage partiel ou à des restrictions d'exploitation. Des secteurs comme l'hôtellerie-restauration ou la culture ont été particulièrement touchés par ce phénomène.

 

L'avenir nous dira si et dans quelle mesure le temps de travail augmentera à nouveau lorsque la crise du coronavirus sera enfin totalement surmontée. Peut-être que nous ne disposerons pas de deux semaines de temps libre supplémentaires.

 

Une pression croissante sur le lieu de travail
Avec plus de vacances et moins d'heures supplémentaires, il y a toujours le risque que la pression au travail augmente encore. La même quantité de travail doit être effectuée en moins de temps. Cela peut fonctionner si l'on parvient à augmenter la productivité grâce à de meilleurs outils, méthodes ou processus de travail. Mais si l'on exerce simplement plus de pression sur les employés, cela met en danger leur équilibre entre vie professionnelle et vie privée ainsi que leur santé. Les employeurs ont une responsabilité à cet égard en raison de leur devoir de protection envers leurs employés.

 

Rien n'indique actuellement que le stress et la pression au travail ont diminué malgré la baisse du temps de travail. Si vous en souffrez et ne pouvez rien changer à la situation (à court terme), il vous reste la possibilité de trouver une meilleure façon de les gérer. Nous vous conseillons volontiers sur ce sujet.

 

Profitez de votre temps libre supplémentaire
Le temps que vous n'êtes plus obligé de passer au travail, il est préférable de l'utiliser pour des activités qui favorisent l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Donc pour faire du sport, pour vos hobbies, pour entretenir des amitiés, pour la famille. Pour les personnes ayant des enfants en bas âge (jusqu'à 6 ans), la famille semble en effet être devenue plus importante - leur temps de travail a diminué plus nettement (-6,8%) que celui des personnes sans enfants (-4,1%) ou avec des enfants plus grands (-3,7%).

 

Vous pouvez également utiliser le temps libre supplémentaire à disposition pour suivre une formation continue. En effet, une formation continue vous permet de vous développer professionnellement et personnellement.

 

Hansjörg Schmid
Identification
Contact
Recherche