JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

Peut-on vous interdire des vacances dans des zones à risque ?

Jeudi, 07. Mai 2020

Envisagez-vous de prendre des vacances à l’étranger, voire même dans une région particulièrement affectée par le coronavirus (pour autant que les frontières ouvrent à nouveau) ? L’article juridique qui suit vous informe sur ce qui est permis et sur les conséquences potentielles de tels voyages.

Depuis des années, chaque été je me rends en Italie, mon pays d’origine où vit encore une bonne partie de ma famille. Cette année, mon employeur peut-il m’interdire un tel voyage en raison de la pandémie ? D’une manière générale, l'employeur peut-il interdire aux employés de se rendre dans une zone particulièrement exposée au virus ?

Malgré son obligation de protection vis-à-vis des employés, l’employeur ne peut pas interdire de voyager dans une zone à risque. Cela vaut même si son intention est d’empêcher la propagation du virus dans l’entreprise. Une telle interdiction de l’employeur représenterait en effet une violation de la sphère privée de l’employé.

L’employeur peut-il ordonner, après un tel voyage, que l’employé reste loin du lieu de travail ? L’absence qui s’en suit est-elle payée ?

L’employeur peut interdire à l’employé qui revient d’un pays à haut risque de contamination de se présenter sur le lieu de travail. Il reste toutefois tenu au paiement du salaire durant cette absence qu’il ordonne. 

L’employé qui se rend dans un pays hautement exposé malgré la demande de l’employeur de s’en abstenir et qui y devient infecté avec le coronavirus doit-il se laisser imputer une faute ?

Une faute est donnée si et pour autant que l’employeur parvienne à prouver que l’employé s’est exposé à un danger concret et sérieux. En cas de faute grave, l’employé risque une réduction, voire une cessation de salaire. 

Gila Fröhlich, conseillère juridique chez Employés Suisse

Identification
Contact
Recherche