JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

Informations complémentaires sur le licenciement durant le coronavirus

Jeudi, 23. Avr. 2020

Dans la situation actuelle liée coronavirus, de nombreux employés doivent interrompre leur travail, au moins temporairement, pour diverses raisons. L'employeur peut-il licencier dans de telles situations ?

Les parents ayant des enfants à charge sont temporairement dans l’incapacité de travailler, ou seulement dans une certaine mesure, parce qu'ils doivent s'occuper de leurs enfants à la maison, car les écoles et les crèches sont fermées. Des employé-e-s restent à la maison parce qu’en raison de symptômes, ils craignent d'être contagieux. Des employés refusent de travailler parce qu'ils estiment que l'employeur n'a pas pris les mesures nécessaires pour protéger leur santé. L'employeur peut-il licencier dans de telles situations ?

Le droit suisse du travail applique le principe de la liberté de licenciement. Ce principe atteint ses limites lorsque le motif de licenciement est abusif. La loi protège en effet les employés qui font valoir selon le principe de la bonne foi leurs droits découlant de la relation de travail. La "bonne foi" signifie que la revendication ne doit pas être absurde ou farfelue. Dans les situations susmentionnées, il s'agira dans la plupart des cas d'une revendication justifiée des employé-e-s découlant de la relation de travail. Dans de tels cas, un licenciement par l'employeur serait qualifié d'abusif et donnerait droit à une indemnisation de l'employé-e licencié-e.

Comme chaque cas est différent et doit être évalué au cas par cas, Employés Suisse recommande vivement de recourir à un conseil juridique dans de telles situations. Le service juridique d’Employés Suisse se tient volontiers à votre disposition.

Nous vous invitons également à relire l’article « Coronavirus et validité d’un licenciement ».

Caroline Hasler, avocate Employés Suisse

Identification
Contact
Recherche