JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

Assouplissements COVID-19: reprenons notre souffle et crachons dans les mains

Vendredi, 29. Mai 2020

Le Conseil fédéral continue à assouplir son régime COVID-19 et lève progressivement les mesures. Pour l’instant, c’est une très bonne nouvelle pour tous les professionnels et l’économie suisse. Mais il est maintenant important de garantir l’emploi.

Le confinement a déjà laissé des traces profondes dans l’économie, qui se voient clairement à l’évolution des activités dans l’industrie MEM. Il semble maintenant que nous puissions partir du principe, avec une certaine certitude, que la pandémie est en recul dans notre pays et dans beaucoup d’autres. Le Conseil fédéral a donc annoncé le 27 mai que les mesures COVID-19 seraient assouplies avec une ampleur dont on ne pouvait rêver il y a quelques semaines encore.

Nous avons du pain sur la planche

Employés Suisse salue les actions résolues du Conseil fédéral. Car ce n’est pas seulement réjouissant pour nous, citoyens, de pouvoir profiter d’activités de loisirs, mais aussi pour nous, employés ou entrepreneurs. En effet, le coronavirus pourrait disparaître progressivement ou du moins être fortement réprimé, mais la crise économique résultant du confinement nous tiendra occupés pendant un certain temps encore.

C’est pourquoi nous ne pouvons pas nous croiser les bras et attendre que les choses reviennent à la normale. D’ici là, tout le monde devra fournir des efforts supplémentaires. Il s’agit maintenant de garantir le plus grand nombre d’emplois possible. Si les employés ont la sécurité de l’emploi, ils seront très motivés à travailler dur pour leur entreprise pendant la crise. Mais il doit aussi être dans l’intérêt des employeurs de ne pas perdre les travailleurs qualifiés dont ils seront à nouveau dépendants lors de la reprise.

Comment faire pour réussir

Dans un communiqué de presse (en allemand) publié en réponse à la conférence de presse de Swissmem, Employés Suisse a déjà énuméré les mesures nécessaires pour y parvenir. Jusqu’à présent, les entreprises ont surtout eu recours à la réduction du temps de travail, ce qui est très bien accueilli par Employés Suisse. Elle appelle à la poursuite de l’utilisation de cet instrument éprouvé et rappelle que son but est de préserver les emplois. Cela signifie qu’il ne devrait pas y avoir de vagues de licenciements dans les entreprises qui pratiquent la RHT.

C’est surtout en temps de crise qu’il faut investir dans l’avenir des entreprises. Cela peut se faire à différents niveaux: la promotion de l’innovation, la numérisation, les technologies écologiques et, surtout, la formation continue. Cette dernière devrait être ouverte à tous les employés.

Enfin et surtout, l’initiative de limitation de l’UDC en Suisse ne doit pas mettre des bâtons dans les roues des électeurs et électrices suisses eux-mêmes. Employés Suisse recommande vivement à tous les salariés qui souhaitent conserver leur emploi en Suisse de se rendre aux urnes et de rejeter l’initiative de limitation préjudiciable.

Mettons la main à la pâte!

Employés Suisse a constaté avec satisfaction que la solidarité et l’appréciation mutuelle entre employeurs et employés ont joué un très bon rôle dans la crise dans de nombreuses entreprises. Si cette solidarité se maintient, elle constituera une bonne base pour le futur partenariat social.

Ensemble, nous y arriverons. Crachons dans les mains et mettons-nous au travail. Cela peut se combiner avec le plaisir - votre restaurant ou musée préféré sera ravi de vous accueillir. Et si vous êtes en difficulté, vous le savez: en tant que membre, vous avez Employés Suisse à vos côtés.

Hansjörg Schmid

Identification
Contact
Recherche