JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

Un franc fort et un essoufflement économique: il faut prendre des mesures pour préserver l'emploi

Lundi, 07. Nov. 2011

Personne ne doute que la croissance économique ralentira nettement et que l'on risque même de vivre une régression. Et pourtant, le franc reste fort. Si rien n'est entrepris maintenant, cela se traduira par la suppression de milliers de postes de travail.

C'est pourquoi les Employés Suisse demandent à la Banque nationale, à la politique et aux employeurs d'agir:

  • La Banque nationale doit veiller à ce que le cours du change du franc par rapport à l'euro se situe à au moins 1,35 franc.
  • Le Conseil fédéral doit préparer dès maintenant un ensemble substantiel de mesures qui, le cas échéant, puissent être appliquées très rapidement et sans bureaucratie.
  • Et les employeurs ne doivent pas procéder maintenant à des licenciements (de masse) prématurés. Si le travail fait défaut, on peut faire appel à l'outil de la réduction de l'horaire de travail, qui a déjà fait ses preuves.
  • En période de crise, les employés temporaires sont toujours les premiers à en subir les conséquences. Après la dernière crise, on était très content de disposer de cette main d'œuvre, l'industrie ayant surtout créé des postes temporaires. Au lieu de licencier ces employés intégrés, il vaudrait mieux leurs donner des conditions similaires à celles des employés fermes. Mieux encore: il faudrait transformer leur contrat en des rapports de travail fermes et s'assurer ainsi leur savoir-faire.

C'est uniquement grâce à cette démarche que l'on peut garantir les emplois dans l'industrie exportatrice suisse. Et les employeurs peuvent ainsi exprimer leur estime envers leurs employés.

Contact:

Hansjörg Schmid, Communication Employés Suisse, Tél. 044 360 11 21, Portable 076 443 40 40

Identification
Contact
Recherche