JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

Siemens et Nokia: un glorieux avenir au détriment des postes de travail

Lundi, 19. Juin 2006

Lors d'une conférence de presse tenue à Francfort le 19 juin 2006, Siemens et Nokia ont annoncé avec élan et enthousiasme qu'elles allaient regrouper leurs activités de réseaux.

Les actionnaires peuvent se réjouir. Les employés, quant à eux, devraient être moins euphoriques, car sur les 60 000 postes de travail, 10 à 15 pour cent devraient disparaître d'ici 2010 – soit 6000 à 9000 emplois. Une chose est claire: les employés paient le prix fort pour le succès que le groupe veut engranger à l'avenir.

Les responsables de la future société appelée Nokia Siemens Networks ne peuvent ou ne veulent pas dire où et combien de postes vont être supprimés. On ne sait donc pas encore combien de salariés sur les quelque 500 employés par Siemens Suisse seront touchés par cette mesure. On peut craindre des suppressions d'emplois dans notre pays également.

Le nouveau groupe sera davantage dirigé par les Finlandais que par les Allemands. On verra quelles en seront les conséquences sur la culture du partenariat social en Suisse. En collaboration avec l'association des employés et la représentation des salariés de Siemens Suisse, les Employés Suisse mettront tout en œuvre pour assurer la pérennité de cette culture au sein de la nouvelle société. Ils veilleront notamment à ce que la convention collective de travail de l'industrie des machines soit appliquée et à ce qu'un éventuel débauchage soit socialement acceptable et mené à bien en étroite collaboration avec les partenaires sociaux.

Contact:

Hansjörg Schmid, responsable de la communication, Tél. 044 360 11 21, Portable 076 443 40 40

Identification
Contact
Recherche