JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

Responsabilité solidaire : seul un petit pas a été fait

Mercredi, 29. Août 2012

Toute personne travaillant en Suisse a le droit à des conditions salariales et de travail en vigueur dans notre pays. La commission de l’économie et des redevances a voté un texte de loi mettant les entreprises générales face à leur responsabilité. Elles doivent désormais faire signer un contrat écrit à leur sous-traitant direct afin de garantir le respect des conditions salariales et de travail en vigueur en Suisse. En l’absence d’un tel contrat, l’entreprise générale devra répondre civilement du non-respect de ces conditions par son sous-traitant direct.

Certes cette mesure renforce les mesures d’accompagnement, mais cela ne suffit pas.  Il est nécessaire de mettre en place des mesures plus conséquentes. Par la proposition adoptée, l’entreprise générale peut facilement se défausser de sa responsabilité. Elle crédibilise seulement le fait que l’entreprise générale garantisse le respect des règles par son sous-traitant direct. Ce devoir de diligence laisse  une marge de manœuvre considérable.

Pour Employés Suisse, la seule solution pour garantir l’application des règles suisses est la mise en place d’une responsabilité solidaire pour l’entreprise contractante envers tous ces sous-traitants, jusqu’au dernier de la chaîne. Cela permettra de protéger efficacement les conditions salariales et de travail en vigueur en Suisse.

Ce n’est pas uniquement le secteur de la construction qui engage des étrangers et les rémunère avec des bas salaires, d’autres branches le pratiquent. Cela met en danger la libre circulation des personnes. La Suisse a besoin de main d’œuvre étrangère en provenance de l’Union européenne, mais cela nécessite de mettre en place des règles de jeu précises et claires. Sinon, cela risque de sonner le glas de la libre circulation des personnes.

Pour tous renseignements :

Virginie Jaquet, Communication Employés Suisse, tél. 044 360 11 43

Hansjörg Schmid, Communication Employés Suisse, tél. 044 360 11 21, portable 076 443 40 40

Identification
Contact
Recherche