JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

Place industrielle Suisse: avoir du succès grâce à la participation en entreprise

Lundi, 31. Mai 2010

L'être humain travaille de préférence dans un climat d'estime, de structures claires et de traitement loyal. Mais ni les hommes politiques ni les économistes ni les acteurs qui travaillent pas dans une entreprise ne peuvent le produire. C'est aux entreprises mêmes de créer les conditions afin que l'être humain s'y sente à l'aide.

Pour y parvenir, il faut passer par une participation accrue des employés, au sens d'une démocratisation des entreprises. En contrepartie, les premiers doivent se montrer responsables, motivés et décidés à fournir des performances. L'avenir de la place industrielle suisse repose donc sur les personnes qui y travaillent et pas forcément sur des mesures politiques à définir ou sur une nouvelle économie. Quoi qu'il en soit, une politique industrielle nationale ne pourra pas s'imposer au sein d'une concurrence globale, car avec l'internationalisation des entreprises et des processus de production il n'est plus (guère) possible de contrôler les grandes entreprises au niveau national. Par contre, en promouvant la participation au sein de l'entreprise, on peut mieux exploiter le potentiel des employés, directement et sur place.

C'est pourquoi les Employés Suisse misent sur les personnes qui travaillent sur le site industriel suisse et veulent améliorer leur approche participative. Ils revendiquent:

  • Une participation au sein de l'entreprise plus efficace
  • L'égalité entre les représentants suisses et les représentants des pays de l'UE dans les conseils d'entreprise européens. Pour ce faire, la Suisse doit appliquer la directive correspondante de l'UE.

Afin d'étayer ces revendications, les Employés Suisse s'engageront en faveur de la révision nécessaire depuis longtemps de la loi de 1993 sur la participation.

Contact:

Stefan Studer, directeur Employés Suisse, Tél. 044 360 11 11,
portable 079 621 08 19

Hansjörg Schmid, responsable Communication Employés Suisse,
Tél. 044 360 11 21, Portable 076 443 40 40

Identification
Contact
Recherche