JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

Licenciement collectif chez Rieter – et ce n’est que le début

Mardi, 20. Oct. 2015

Les places de travail sont touchées par la crise du franc fort. Suppressions d’emploi et délocalisations sont cependant une réaction inadéquate aux défis actuels pour Employés Suisse. Il faut plutôt garantir les emplois qui seront nécessaires lors de la reprise.

Employés Suisse a exprimé ses craintes qu’une vague de licenciements puisse se produire dans l’industrie après les élections. Cette crainte se confirme déjà deux jours après le scrutin. Rieter annonce un licenciement collectif : la suppression de 150 emplois fixes et 59 emplois temporaires est prévue à Winterthour – malgré un bénéfice considérable en 2014. Certaines activités sont délocalisées vers l’étranger.

« Depuis l’abolition du taux plancher, moins de restructurations ont été annoncée que l’on avait craint », déclare Christof Burkard, directeur adjoint d’Employés Suisse. « Cependant, les signes que des suppressions d’emploi supplémentaires aient lieu deviennent plus marqués. La crise du franc fort n’est pas encore résolue dans l’industrie. »

Pour Employés Suisse, la suppression et la délocalisation de places de travail est la mauvaise voie. Notre industrie est forte et les prévisions sont, à moyen et long terme, bonnes. Pour l’industrie MEM, l’institut BAKBASEL attend une hausse de la création de valeur ajoutée réelle de 0,7 % en 2016  et de 2,3% en 2017. Les entreprises doivent maintenant investir dans l’innovation et dans leurs collaborateurs au lieu de supprimer des emplois afin de se préparer à la reprise.

Encourager le développement des collaborateurs serait chez Rieter aussi une meilleure solution que des suppressions d’emploi– sans compter que l’entreprise ne fait pas de perte. La convention collective de travail de l’industrie des machines offre des possibilités pour trouver des solutions dans des situations difficiles avec la représentation du personnel. Lorsque la situation des commandes est mauvaise, le chômage partiel est une mesure appropriée pour préserver les emplois. Employés Suisse demande au management de Rieter d’évaluer sérieusement le chômage partiel aussi pour les personnes menacées par ce licenciement. Un engagement des politiques est aussi demandé. Employés Suisse attend, avec suspense, si et comment les parlementaires nouvellement élus s’engageront pour la place industrielle suisse.

Pour tous renseignements

Virginie Jaquet, communication Employés Suisse, 044 360 11 43

Caroline Hasler, avocate Employés Suisse, 044 360 11 54

Depuis bientôt 100 ans, Employés Suisse est la voix des employés de la classe moyenne et représente leurs intérêts au sein de la politique et des entreprises.

Dans le cadre du partenariat social, de manière constructive et fiable, l'association s'engage en faveur de bonnes conditions de travail, de salaires équitables et d'emplois sûrs, pour le bien de la société et de l'économie.

Employés Suisse propose à ses membres une offre complète et adaptée à leurs besoins en matière de formations continues, de conseils, de prestations et d'informations – pour encourager leur développement personnel.

Identification
Contact
Recherche