JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

Libre circulation des personnes, certes - mais il faut prendre au sérieux les craintes des employés

Lundi, 08. Déc. 2008

Soutien des Employés Suisse à la libre circulation des personnes

Exposé de Stefan Studer, directeur des Employés Suisse, à la conférence de presse de Travail.Suisse du 8 décembre

Nous, les Employés Suisse, disons clairement et franchement OUI à l'extension de la libre circulation des personnes à la Roumanie et à la Bulgarie, et donc également OUI aux accords bilatéraux I et à un site de production suisse compétitif. Nous avons ainsi la garantie que nos postes de travail sont assurés à long terme dans les branches fortement exportatrices de l'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux ainsi que dans la chimie/pharmacie que nous représentons. Cette approche est d'autant plus valable compte tenu de la situation actuelle des marchés financiers et des répercussions sur l'économie réelle.

Les accords bilatéraux I sont particulièrement importants pour l'industrie de l'exportation. Surtout au vu de la libre circulation des personnes facilitant l'accès à des spécialistes qualifiés qui font encore cruellement défaut dans les branches que nous représentons. C'est ce que confirme Renato Merz, chef des ressources humaines chez ABB: "En Suisse règne une pénurie de spécialistes. C'est pourquoi le groupe recrute des collaborateurs et collaboratrices hautement qualifiés dans l'Europe tout entière. S'opposer à l'accord de libre circulation compliquerait à nouveau la situation." D'autre part, pour ABB, il est important que les salariés suisses aient accès à l'Union européenne. Et Jasmin Staiblin, Présidente de la direction, d'ajouter: "L'UE est notre principal partenaire commercial. C'est pourquoi nous avons besoin du libre accès de nos salariés à ces débouchés."

L'accord sur la libre circulation des personnes n'est pas seul en jeu. Les autres accords sur les obstacles techniques au commerce et la collaboration en matière de recherche ainsi que les marchés publics sont également importants. Refuser l'extension de la libre circulation menacerait également ces trois accords. Les conséquences pour l'industrie exportatrice, et donc pour les salariés de ces branches et nos membres, seraient fatales: Etre une île au cœur de l'UE sans avoir accès à ses marchés réduirait considérablement la compétitivité. La pression sur l'emploi et les salaires augmenterait nettement.

Appliquer avec rigueur les outils permettant de protéger les employés
Nous sommes toutefois conscients du fait que l'extension génère également des craintes et des insécurités – que certains partis attisent avec brio. Il faut dans tous les cas prendre ces peurs au sérieux. Même si le passé nous a montré que les salariés immigrés en Suisse sont pour l'essentiel ceux dont le marché local avait besoin, nous avons beaucoup de membres qui ont peur pour leur place de travail et leur salaire. Les Employés Suisse combattent cette insécurité à l'aide de mesures ciblées:

  • La convention de l'industrie des machines fixe une procédure claire pour prévenir la sous-enchère salariale (Art. 15.5). Celle-ci empêche par exemple qu'un employeur remplace systématiquement son personnel par des travailleurs moins chers venus de l'UE ou qu'il sous-paye ses employés. En tant que partenaire social, les Employés Suisse veille à l'application rigoureuse de cette procédure.
  • Les Employé Suisse sont également partenaires de la nouvelle convention de travail négociée pour le personnel temporaire particulièrement menacé par la sous-enchère salariale et sociale ainsi que par les licenciements. Cette CCT prescrit des salaires minimums (Art. 20) que nous imposerons (si nécessaire).
  • Evidemment, nous veillerons également à ce que le train de mesures concernant la sous-enchère salariale et sociale soit appliqué dans toute sa rigueur, et même étendu si nécessaire.
  • Pour finir, nous exigeons que la clause de sauvegarde soit appliquée le cas échéant. Celle-ci permet de réintroduire des contingents d'autorisation de séjour en cas de forte immigration.

Il est temps de sortir de son réduit
La mentalité suisse est encore empreinte d'un état d'esprit qui trouve ses origines dans le réduit national. A l'époque de la globalisation, cette approche n'est pas vraiment prometteuse, au contraire, elle est plutôt dommageable. Les Employés Suisse sont d'avis qu'il faut enfin quitter définitivement le réduit, car notre responsabilité est de transmettre à nos descendants une Suisse ouverte sur l'avenir et offrant diverses possibilités.


Contact:
Stefan Studer, directeur Employés Suisse, Tél. 044 360 11 11,
Portable 079 621 08 19

Identification
Contact
Recherche