JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

Les Employés Suisse remettent le prix Work Life Balance pour la 2ème fois

Mercredi, 30. Mai 2007

Famille, travail, loisirs, amis, passe-temps, bénévolat – elles arrivent à tout gérer.

Elles ont parfaitement organisé leur famille et leur vie. Il s'agit de trois familles qui ont reçu le prix Work Life Balance des Employés Suisse le 30 mai 2007. A une époque où l'on encourage surtout les performances de pointe et où les prix sont toujours décernés au même type de personnes et d'entreprises, les Employés Suisse souhaitent prendre sciemment le contre-pied. Ils veulent ainsi honorer une prouesse tout aussi remarquable, mais que l'on considère trop souvent comme étant quelque chose de tout à fait normal: marier le travail, la famille, les contacts sociaux et les loisirs.

Le 30 mai à Winterthour au Technorama, trois familles ont reçu le prix Work Life Balance que les Employés Suisse ont lancé l'année passée. Ces familles ont réussi à organiser leur vie de telle manière que tous les membres de la famille puissent vivre une vie très équilibrée. Les Employés Suisse sont arrivés à cette conclusion à l'aide d'un questionnaire et d'une série d'interviews. Les lauréats ont été choisis par un jury formé de représentants et représentantes des Employés Suisse, des affaires familiales et d'entreprises.

Un questionnaire et une série d'interviews pour connaître l'équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle

Le questionnaire contenait dix questions auxquelles chaque membre de la famille devait répondre et portait sur l'équilibre personnel entre la vie professionnelle et la vie privée. Il a également fallu décrire sa propre situation. Et finalement, les Employés Suisse ont voulu savoir comment les familles souhaitaient faire évoluer leur équilibre vie privée/vie professionnelle et comment les divers membres de la famille s'entraidaient pour y parvenir. Deux membres du jury évaluèrent ensuite les dossiers soumis. Cinq familles furent invitées fin mars pour subir une interview en présence de l'ensemble du jury. Elles eurent l'occasion de présenter les moments cruciaux de leur vie familiale, professionnelle, sociale et psychique. Dans un deuxième temps, le jury et les familles discutèrent ensemble de la vie professionnelle et à la maison, de la famille/du partenaire, des loisirs, du repos/sommeil, afin d'analyser la situation actuelle et future. Le jury établit alors un classement en mettant l'accent sur l'impression laissée par les interviews plutôt que sur les résultats des questionnaires.

Le prix – des vacances

Les exigences posées pour obtenir le prix Work Life Balance des Employés Suisse étaient élevées. Ils voulaient ainsi éviter que quelqu'un ne gagne trop facilement l'un des prix attrayants: une semaine de vacances d'une valeur de Fr. 4000.—, un week-end d'une valeur de Fr. 2000.— ainsi qu'une excursion d'une journée d'une valeur de Fr. 1000.—. Les prix sont offerts par les Employés Suisse, les CFF, ABB, Siegfried, Novartis, Sulzer, Leica Geosystems, Suva et Reka.

La qualité des dossiers soumis était impressionnante. Les familles ont fait preuve de créativité et envoyé des textes, des photos et des dessins pour illustrer la manière dont elles percevaient et vivaient leur équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle. Les interviews pour leur part furent encore plus frappantes. Toutes les familles invitées s'étaient préparées et chacune d'entre elles s'est présentée avec originalité. Le jury a ainsi eu l'occasion de découvrir "l'âme" des familles d'une manière très passionnante et intéressante.

L'équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle est une condition importante pour l'employabilité

Dans son petit exposé tenu au début de la remise des prix, Vital G. Stutz, directeur des Employés Suisse, a souligné l'importance d'un bon équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle pour l'employabilité. Comme les Employés Suisse souhaitent avoir des membres employables, ils ont également à cœur leur équilibre. „Seuls des employés sains sont vraiment employables“, conclut Vital G. Stutz.

Les lauréats

 3. prix: Famille Landolt

Le troisième prix fut remis à la famille Landolt de Dürnten. Cette famille vivante se serre les coudes. Même stressés, ils ne perdent pas leur sang-froid et s'entraident. Ce mode de vie leur permet de gérer avec une simplicité étonnante leur vie privée et la vie professionnelle parfois difficile.

  2. prix: Famille Weber-Suter

Le deuxième prix fut octroyé à la famille Weber-Suter de Heiden. Cette famille de six personnes vit à l'extérieur du village, au milieu des moutons et d'autres bêtes, dans une maison idyllique qu'elle a en grande partie transformée et agrandie elle-même. Une maison confortable de deux étages construite dans les arbres en fait également partie. Chez les Weber-Suter, il est évident que l'on travaille main dans la main – et que l'on profite ensemble des moments de loisir.

 1. prix: Famille Hurter-Schilling

Le premier prix fut décerné à la famille Hurter Schilling de Baden. Cette famille a vu du pays. Pour elle, il est important que les deux parents puissent passer du temps avec leur fils Tim. C'est pourquoi tous deux travaillent à temps partiel. Le père et la mère sont également très sportifs (courses d'orientation!), font du bénévolat et s'engagent dans la politique. Ils ont à cœur que la rue dans laquelle ils vivent soit également ouverte aux enfants pour qu'ils puissent y jouer.

Les Employés Suisse ont lancé le prix Work Life Balance l'année dernière avec succès. Cette année, avec 15 dossiers, la participation était légèrement supérieure. Les Employés Suisse souhaiteraient toutefois crouler sous les dossiers envoyés! Mais cela n'est pas (encore) le cas, ce qui prouve qu'il reste beaucoup à faire pour concilier le travail et la famille. Les Employés Suisse vont suivre le sujet de très près.

Contact:

Hansjörg Schmid, responsable de la communication et président du jury Work Life Balance des Employés Suisse, Tél. 044 360 11 21, Portable 076 443 40 40.

Identification
Contact
Recherche