JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

Les Employés Suisse plaident en faveur de la loi sur les allocations familiales

Jeudi, 21. Sept. 2006

Les Employés Suisse soutiennent les efforts qui visent à soutenir les parents dans leurs obligations familiales. Cet objectif peut notamment être atteint grâce à des allocations pour enfants et pour jeunes en formation justes et homogènes.

Les Employés Suisse ne comprennent pas les arguments avancés par les opposants à la nouvelle loi sur les allocations familiales. La solution coûte quelque 336 millions de francs de plus aux employeurs par rapport à une masse salariale suisse de 276 milliards de francs environ (2005). L'économie peut certainement supporter ces frais! La branche de l'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux par exemple a prouvé qu'il était parfaitement possible de supporter des coûts dans cet ordre de grandeur: elle a ancré le montant de Fr. 200.- dans sa nouvelle convention collective de travail. Pour la chimie, cette allocation de Fr. 200.— est versée depuis quelque temps déjà.

L'argument selon lequel des coûts de la vie varieraient selon les cantons n'est pas valable lui non plus. Il est certes correct, mais les allocations pour enfants sont définies en fonction du canton dans lequel on travaille et non pas dans lequel on vit. Le père qui travaille à Zurich touche aujourd'hui 170 francs, alors que celui qui travaille à Zoug reçoit 250. Et tous deux habitent le même immeuble!

Les employeurs devraient vraiment avoir à cœur d'uniformiser le montant des allocations pour enfants dans toute la Suisse. Ils demandent aux employés d'être mobiles sur le marché du travail. Qu'une personne travaillant à Zurich et habitant à Zoug touche des allocations familiales différentes de celle habitant et travaillant à Zoug devrait leur déplaire.

Les Employés Suisse approuvent le fait que les allocations soient soumises à l'index et donc adaptées à l'inflation.

Ils se prononcent en faveur de la loi sur les allocations pour enfants, car elle constitue une solution raisonnable, à l'instar de l'assurance maternité pour laquelle ils avaient plaidé. De plus, cette loi répond à un réel besoin de la population. C'est pourquoi l'association des Employés Suisse recommande à ses membres de voter oui.

Contact:

Vital Stutz, directeur Employés Suisse, Tél 044 360 11 41, Portable 079 639 73 03

Identification
Contact
Recherche