JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

Les Employés Suisse disent NON à une réduction précipitée des rentes

Vendredi, 05. Févr. 2010

Le 7 mars, nous sommes invités à nous prononcer sur l'abaissement du taux de conversion dans la prévoyance professionnelle, adopté par le Parlement en décembre 2008 et contre lequel le référendum a été lancé.

Même si le reproche du vol des rentes semble arrogant et pas toujours justifié et même si nous vivons de plus en plus longtemps, nombreuses sont les raisons de se prononcer contre une baisse du taux de conversion.

  • Le moment n'est pas opportun. Il y a quelques années à peine, lors de la 1ère révision de la LPP, la décision a été prise de réduire progressivement le taux de conversion de 7,2 % à 6,8 % jusqu'en 2014. Cette phase d'abaissement n'est pas encore terminée. A l'époque, on avait tenu compte des bases techniques les plus récentes disponibles en matière d'espérance de vie et de rendement. Aujourd'hui, il n'y a pas de raison de baisser à nouveau le taux de conversion.
  • L'étendue de l'abaissement est exagérée et se base sur des hypothèses irréalistes en termes de rendements futurs. Aujourd'hui, ces derniers augmentent à nouveau nettement après la crise du marché financier. Au niveau rendements, il est par ailleurs primordial de ne pas se baser sur des chiffres momentanés et de partir de valeurs moyennes sur le long terme. Celles-ci justifient un taux de conversion de 6,8 %.
  • L'augmentation de l'espérance de vie a déjà été prise en compte lors de la dernière révision. Depuis, il n'existe pas de nouvelles bases éprouvées qui justifieraient une diminution supplémentaire du taux de conversion due à un vieillissement croissant.
  • L'idée d'un avoir-vieillesse se révèle parfaitement absurde s'il faut faire preuve d'un sentiment exagéré de sécurité et disposer de taux de conversion faibles. C'est la "troisième cotisation", le rendement des fonds de prévention, qui rend attrayante et intéressante l'épargne du 2ème pilier obligatoire.
  • Le rythme des baisses répétées du taux de conversion génère en peu de temps des réductions de rente à un niveau inacceptable et met en péril la confiance dans un 2ème pilier planifiable. Contrairement à la 1ère révision de la LPP, il n'existe aucune mesure d'accompagnement. Les personnes partant prochainement à la retraite devraient accepter une baisse de 10 % de leur rente. La grande majorité n'aucune aucune chance de compenser ce trou. Cette démarche est socio-politiquement irresponsable. L'objectif de la prévoyance professionnelle qui consiste à assurer le maintien du niveau de vie serait donc remis en question.


C'est pourquoi les Employés Suisse recommandent de dire non à l'abaissement du taux de conversion le 7 mars.


Vous trouverez de plus amples informations concernant les votations ainsi que d'autres arguments sur le site de Travail.Suisse. http://www.travailsuisse.ch/f/node/2258.

Identification
Contact
Recherche