JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

La transition énergétique ratée – 150 emplois supprimés chez Weidmann

Mercredi, 19. Nov. 2014

Déjà en avril de cette année, Weidmann avait annoncé la suppression de 50 places de travail dans le domaine de la production de matériaux isolants pour les transformateurs. Employés Suisse avait alors critiqué le fait que Weidmann n’avait pas développé ses produits au regard des changements du marché respectivement que l’entreprise n’avait pas développé de nouvelles activités. En raison de l’augmentation de la production de courant par des sources alternatives, la demande en transformateurs traditionnels diminue. De nouvelles technologies sont demandées, ce que Weidmann ne possède pas dans son offre. Employés Suisse avait aussi demandé au management de Weidmann d’aller chercher des idées auprès des employés de l’entreprise pour développer ses produits par rapport au marché actuel. Rien n’a été fait et il arrive ce qui devait arriver : Weidmann doit de nouveau faire des coupes dans son effectif. L’entreprise veut supprimer 150 places supplémentaires durant les trois prochaines années, l’usine de Rapperswill est surtout concernée*.

Employés Suisse est surpris que Weidmann étudie la délocalisation d’une partie des postes de travail précisément en Ukraine, région instable au niveau politique. Cela ne témoigne pas d’une pensée stratégique et prévoyante du management…

Employés Suisse demande au management de Weidmann d’examiner sérieusement les mesures qui seront élaborées durant la phase de consultation débutant dès aujourd’hui, cela dans le but de pouvoir limiter autant que possible les licenciements. Des mutations à l’interne avec les requalifications nécessaires pourraient par exemple permettre d’éviter des licenciements. Les personnes qui devraient tout de même être licenciées doivent être activement soutenues dans la recherche d’un nouvel emploi. Pour une suppression de poste de cette ampleur, le plan social de l’entreprise existant doit être amélioré dans les points centraux.

Il faut désormais préserver les places de travail restantes et en créer de nouvelles à l’avenir. Employés Suisse recommande à nouveau d’aller chercher de bonnes idées chez les employés.

*Dans le communiqué de presse publié le 19 novembre, il a été mentionné à tort que l'usine d'Ennenda dans le canton de Glaris était aussi concernée par une suppression de postes.

Pour tous renseignements

Virginie Jaquet, communication Employés Suisse, 044 360 11 43

Identification
Contact
Recherche