JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

La pillule est amère pour la chimie suisse

Mercredi, 25. Avr. 2012

Merck Serono va supprimer à Genève quelques 1250 places de travail. Un
pillule bien amère pour la chimie suisse. Nous devons maintenant nous battre
une fois de plus pour le maintien de ces places de travail en Suisse.

Merck Serono semble ouverte, dans ses communiqués, à des propositions
alternatives de ses collaborateurs. L’entreprise met à disposition 30 millions
d’Euros pour des Spin-Offs et des Start-Ups. Cela ne devrait cependant pas
conduire à la maximalisation des profits sur le dos des collaborateurs.
Cependant, cette chance doit être saisie, mais surtout les partenaires sociaux
doivent être impliqués dans le processus de consultation. Les Employés Suisse
sont prêts à participer activement à ce processus avec les représentants du
personnel. Pour trouver des solutions durables, une procédure de consultation
largement ouverte est nécessaire.

Il est pour le moins inquiétant pas ailleurs que, après Huntsman et Novartis,
une troisième de la chimie-pharma prévoit une restructuration. Les Employés
Suisse exigent également que le politique s’implique dans ces problématiques.
C’est seulement comme cela que l’industrie chimie-pharma aura encore un
avenir en Suisse.


Pour tous renseignements complémentaires:
Pierre Heger, Avocat, conseiller juridique Romandie, 079 230 51 15

Identification
Contact
Recherche