JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

Investir dans la formation plutôt que dans un salaire minimum

Vendredi, 21. Mars 2014

Un salaire minimum généralisé et élevé pourrait pousser hors du marché du travail la main-d’œuvre peu qualifiée, c’est pourquoi Employés Suisse préconise plutôt d’investir dans la formation.

Celui qui veut avancer dans la vie n’a pas seulement besoin de chance, mais aussi d’une bonne formation et / ou de la possibilité de se perfectionner. Cela est la clé d’un succès professionnel, d’un revenu durablement meilleur et de la garantie de son employabilité. En effet, une personne disposant d’un bagage de formation solide trouve rapidement et facilement une place de travail bien rémunérée. Par contre, les employés peu qualifiés ont clairement plus de difficulté.

Un salaire minimum généralisé, comme le demande les syndicats, pourrait encore plus pousser hors du marché du travail la main-d’œuvre sans qualification. Les employeurs les remplaceront par des employés plus qualifiés s’ils doivent payer des salaires plus élevés. Employés Suisse est convaincue que l’on favorise mieux et plus durablement les employés en investissant dans la formation qu’en le faisant dans un salaire minimum. C’est pourquoi l’organisation rejette l’initiative sur les salaires minimums.

La loi sur la formation continue qui est actuellement débattue au Parlement est un moyen approprié pour encourager la formation. Le Conseil national s’est prononcé le 20 mars pour une dilution de cette loi. Il veut en supprimer un passage important qui stipule que les employeurs privés ou publics doivent favoriser la formation continue de leurs collaborateurs. En supprimant ce passage, la loi ne remplit plus suffisamment son devoir d’encourager la formation. Employés Suisse demande au Conseil des Etats de maintenir sa position lorsqu’il discutera à nouveau de l’objet.

Pour tous renseignements

Virginie Jaquet, communication Employés Suisse, 044 360 11 43

Identification
Contact
Recherche