JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

En raison du franc fort, Siemens veut supprimer 150 emplois à Zoug

Lundi, 15. Juin 2015

Siemens prévoit de délocaliser de Zoug vers l’étranger respectivement de supprimer 150 places de travail sur 500 dans la production du domaine Building Technologies. Cette démarche est justifiée par les conditions monétaires qui ont changé, ce qui a pour  conséquence des diminutions des marges.

Employés Suisse doute que cette importante suppression d’emplois de 30 % du personnel ne se laisse uniquement justifier par la situation monétaire. L’association demande au management de Siemens d’examiner à nouveau la décision avec précision durant la phase consultation qui a débutée et de préserver autant de places de travail que possible. Le site de Zoug ne doit, si possible, pas être affaibli. Il présente une très haute productivité et une force innovatrice. De plus, cela est un avantage si la recherche et le développement se trouvent au même endroit que la production. Employés Suisse est convaincu qu’une faible diminution des marges est supportable. Elle croit aussi qu’on peut remédier à la problématique du cours de change avec d’autres mesures, par exemple avec l’optimisation des processus internes et des économies dans l’ensemble du processus de valeurs ajoutées. De plus, il existe encore la possibilité d’augmenter l’horaire de travail pour un certain temps ou si l’état des commandes est faible d’introduire le chômage partiel.

Le franc fort met l’industrie MEM face à de grands défis, Employés Suisse ne le conteste pas. L’association a écrit au conseiller fédéral Schneider-Ammann et exige que des mesures soient examinées. Employés Suisse attend des employeurs de l’industrie qu’ils réagissent de manière réfléchie et essayent ensemble avec les employés de venir à bout de la crise. Si maintenant des emplois disparaissent par milliers, on ne les retrouvera plus jamais.

Pour tous renseignements

Virginie Jaquet, communication Employés Suisse, 044 360 11 43

Identification
Contact
Recherche