JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

Employés Suisse sont déçus de l'absence d'alternatives à la fermeture de Merck Serono Genève

Mardi, 19. Juin 2012

Les Employés Suisse n'acceptent pas l'absence de considération de la Direction de Merck Serono SA pour les propositions de ses employés et regrettent vivement le résultat de la consultation.

Nous avons cependant appris ce résultat avec une surprise modérée puisque les démarches entreprises par les Employés Suisse, des membres du personnel de l'entreprise et la direction, depuis le printemps 2011, ont été interrompues par l'annonce de la restructuration, laissant penser que celle-ci n'avait en définitive pas l'intention de restructurer l'entreprise en ayant recours à un partenariat social moderne.

Dans ce contexte, il nous est apparu qu'une procédure pour violation des maigres dispositions du droit suisse en la matière était la seule alternative.  Celle-ci suit son cours et devrait, selon toute vraisemblance, trouver son épilogue en automne 2012.

Les Employés Suisse restent vigilants en ces temps incertains et souhaitent que les politiques soutiennent plus sincèrement les employés et ne laissent plus se reproduire de telles restructurations indignent d'un Etat moderne.

Contact:
Pierre Serge Heger, avocat
pierre.heger@employes.ch
079 230 51 15

Identification
Contact
Recherche