JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

Employés Suisse salue la décision du Conseil des Etats : les employeurs doivent encourager la formation continue

Mercredi, 05. Mars 2014

Aujourd’hui, lors du débat au Conseil des Etats sur la loi sur la formation continue, Peter Föhn, Conseiller aux Etats schwytzois, a voulu supprimer un important passage (alinéa 2) de l’article 5, comme l’a fait avant le Conseil national. Ce passage stipule que « les employeurs, tant publics que privés, favorisent la formation continue de leurs collaborateurs ». Il n’y a certes pas d’obligation pour les employeurs dans ce passage, mais ce dernier leur donne tout de même un signal important. Ils doivent donner un poids suffisant à la formation continue de leurs employés. Employés Suisse est satisfait que la majorité du Conseil des Etats ait rejeté la proposition de Peter Föhn.

La formulation de l’article 5 selon le projet du Conseil fédéral est juste pour Employés Suisse. Il n’est pas nécessaire d’introduire une obligation de formation continue à proprement parler au niveau de la loi. Une règlementation détaillée et obligatoire de la formation continue peut être fixée au niveau des conventions collectives de travail ou des conventions d’entreprise.

De plus, Employés Suisse salue que le Conseil des Etats ait complété l’article 8 (amélioration de l’égalité des chances). Pour ce dernier, la réinsertion professionnelle devrait être facilitée.

Employés Suisse demande au Conseil national qu’il suive la ligne du Conseil des Etats lors de l’élimination des divergences. Ainsi, une loi sur la formation continue durable qui satisfait aux exigences actuelles est élaborée. Cette loi est importante, car la formation continue est pour la carrière des employés un facteur-clé toujours plus important.

Pour tous renseignements

Fabrizio Lanzi, formation continue Employés Suisse, 044 360 11 44, 076 343 75 85

Virginie Jaquet, communication Employés Suisse, 044 360 11 43

Identification
Contact
Recherche