JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

Dégrever la classe moyenne : il faut maintenant agir

Lundi, 15. Sept. 2014

Après le Conseil national, le Conseil des Etats rejette aussi l’initiative populaire « Aider les familles ! Pour des allocations pour enfant et des allocations de formation professionnelle exonérées de l’impôt ». Des mesures doivent être trouvées pour améliorer la situation de la classe moyenne et plus particulièrement celle des familles.

Les familles de la classe moyenne craignent pour leur avenir et cela n’est pas nouveau. En effet, le monitor des familles publié en juin 2013 par Employés Suisse en collaboration avec l’institut de sondage gfs.bern et le magazine Beobachter l’avait déjà montré. Les familles de la classe moyenne sont plus particulièrement préoccupées par leur situation économique. La décision d’aujourd’hui de rejeter l’initiative du PDC « Aide les familles ! Pour des allocations pour enfant et des allocations de formation professionnelle exonérées de l’impôt » est une chance manquée. L’initiative part d’une bonne intention, celle de décharger fiscalement les familles de classe moyenne, ce qu’Employés Suisse salue.

Pour Employés Suisse, cela ne doit pas être un luxe d’avoir des enfants et de les former. Dans le contexte démographique actuel, il faut encourager les familles à avoir des enfants et non le contraire. Pour l’avenir de la place industrielle suisse qui fait actuellement face à un manque de main-d’œuvre qualifiée, il est aussi essentiel que les jeunes puissent se former. Les coûts de la formation ne doivent alors pas trop peser sur le budget des familles de classe moyenne.

Bien que le parlement et le Conseil fédéral aient rejeté l’initiative du PDC, ils ne restent pas les bras croisés et cherchent des solutions pour améliorer la situation de la classe moyenne. En effet, le Conseil national a approuvé le 4 juin dernier un postulat chargeant le Conseil fédéral de proposer des solutions pour soutenir financièrement les familles avec enfants ou alléger leur charge fiscale de manière ciblée. Employés Suisse salue cette volonté. Les politiques de tous bords s’activent dans le domaine et cherchent des solutions pour améliorer la situation des familles, ce qui confirme la nécessité d’agir. Pour Employés Suisse, le débat idéologique doit désormais cesser et des mesures doivent être mises en œuvre.

Pour tous renseignements

Virginie Jaquet, communication Employés Suisse, 044 360 11 43

Identification
Contact
Recherche