JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • teaser schmal rotharige
  • teaser schmal typ

... pour une classe moyenne qui a un avenir

Centre de compétences et de prestations

Assainissement des entreprises sur le dos des employés

Jeudi, 20. Juin 2013

Les chambres fédérales ont adopté le projet de révision du droit de l’assainissement (sous réserve du vote final du 21 juin). Cette révision facilite l’assainissement des entreprises faisant face à des difficultés économiques. Cette révision est loin d’être favorable aux travailleurs. En effet, le repreneur d’une entreprise insolvable n’est plus obligé de reprendre les employés de cette dernière. La nouvelle obligation de négocier un plan social n’est qu’une maigre consolation, car elle ne s’applique malheureusement que dans les entreprises de plus de 250 employés et en cas de plus de 30 licenciements.

Cela n’est pas le seul point défavorable aux employés. En effet, si l’ancien employeur n’a pas payé les salaires, le repreneur ne doit pas le faire non plus. Le Conseil d’Etat était en faveur d’une responsabilité solidaire, il a cependant cédé au Conseil national en conférence de conciliation.

« La nouvelle loi protège les employeurs et les employés en payent les conséquences, de même que les contribuables », déclare Pierre Heger, avocat d’Employés Suisse. « Les entreprises peuvent pour ainsi dire être assainies sur le dos des employés. C’est un scandale au regard des salaires et des bonus que touchent les managers ».

 

Pour tous renseignements

 Pierre Serge Heger, avocat Employés Suisse, 079 230 51 15

 Virginie Jaquet, communication Employés Suisse, 044 360 11 43

Identification
Contact
Recherche